De moi à toi – 26.01.15

Above-the-Clouds-660x440

Encore une lettre, oui. Mais pas une lettre à toi mon New York adoré. Non.

Cette lettre elle est pour Toi.

Oui Toi. Toi, dont je préfère taire le nom, c’est un peu plus simple pour éviter de faire face à une réalité qu’il m’est encore difficile d’accepter. Mais j’espère que tu la liras, car tu sais que cette lettre ; elle est pour toi.

D’habitude je t’écris sur papier; mais aujourd’hui j’avais envie de changer; en utilisant tout les moyens comme ça, je mets toutes les chances de mon côté.

Ils disent que tu m’entends et que tu me voies.. Moi j’en suis pas si sûre. Tu veux que je te dise pourquoi ? Si c’était vrai, tu ne me laisserais pas comme ça. Non, tu ne ferais pas ça. Tu m’enverrais un signe, n’importe quoi, un bout de Toi ; quelque chose qui me réchauffe parce que tu sais quoi ? J’ai froid.

Dis, tu fais quoi ? Elles sont chouettes les journées là-bas ? Je le sais, tu as dû demander à ce que l’on te mette là où se trouvent les filles les plus jolies.

Dis, t’es heureux ? Tu souris ? Tu le sais, c’est ce qui m’a toujours le plus intéressée. Ton bonheur avant tout. Un sourire comme plus beau des cadeaux. Que tu aimes la vie que tu mènes.

Dis, tu penses à quoi ? A eux, lui, elle et moi ? Tout le monde t’imagine heureux, la clope à la main en train de jouer à la belote avec Papi. Moi je me dis que tu dois enfin savoir comment c’est là-bas. Elle revenait souvent cette question là. Et comme d’habitude il a fallu que tu soit le premier à connaître la réponse. T’aurais pu attendre pour une fois.

Je me rappelle toutes ces fois, où ; sur une plage, un rocher, au beau milieu de l’eau, sur le capot d’une voiture, le toit de ta maison, le plus haut point de Toulouse, et j’en oublie certainement ; on s’est allongés à contempler les étoiles de l’au-delà. Et dans ces moments là, ça se jouait juste entre toi et moi.

Mais… toi, là.. s’il te plaît. Dis moi, parle moi, réponds moi.

On se rend pas compte, on n’en parle pas, on l’imagine pas. Vit, rêve, projette. Change, grandit, évolue. Danse, boit, fume. Voyage, rencontre, découvre. Goûte, profite, aime. A 1000% tu disais toujours.

T’as eu peur ? T’as eu mal ? T’as pensé à moi ? Ça me fais mal. Je veux pas.

Ils m’ont même pas laissé te faire un bisous, pas de câlins, rien. Je voulais que t’emporte quelque chose de moi. Je voulais te voir une dernière fois. Te dire que t’es le plus beau, et que mieux que toi, ça n’existe pas. Alors au lieu de ça, quand je viens, je m’assoies à côté de toi, je prends une photo de toi et je t’imagines là.

Pourquoi t’es plus là ? Pourquoi ça s’est passé comme ça ? Pourquoi on me prive de toi ?

Ensemble séparément. Moi pour toi. D’ici à là-bas. Personne ne peux rien face à ça.

lecieletlesetoiles

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Clotilde dit :

    N’en doutes pas il est là toujours près de toi, et quand tu t’en attendras le moins il te le montrera

    J'aime

  2. Fabienne dit :

    C est sur ma chérie il faut lui montrer toute ta force !
    Qu il te voit ou pas il serait très fier de TOI et ça il faut le garder en tete

    J'aime

  3. Maria dit :

    De là haut je suis sûre qu’il est fier de toi n’en doute pas .. T’es une battante et y’a de quoi être fier de TOI . Je t’embrasse fort ma jolie 😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s