Le mal du pays ? – 5.01.15

IMG_3442     Bonjour, bonjour !!

Comment j’y vais avec le titre de mon article ! C’est pas comme si elle faisait que nous rabâcher que les Etats-Unis c’était vraiment hyper trop génial ! hahahah.  Allez, allez, je vous arrête dessuite les loulous je n’ai pas le mal du pays. Pas du tout. Vous l’aurez compris maintenant je crois, j’adore voyager, j’adore découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles personnes tout ça tout ça.

MAIS, bien que je sois tout le temps à la recherche de nouvelles aventures et de nouveaux sentiers à parcourir, il y a toujours CE moment où votre chez-vous vous manque. ( Chaque personne ayant déjà voyagé pour une durée de plus de deux mois sait FORCEMENT de quoi je veux parler ici ! ). J’ai écrit ce petit post dans un moment un peu nostalgique; les fêtes, être loin de chez soi, ne pas voir l’Etoile.. Je ne savais pas si je le publierai. Et puis au fond, ça fait partie de l’aventure aussi je crois. Et vous avez le droit de savoir que tout n’est pas toujours tout rose non plus (bien que les moments de bonheur et de joie surpassent largement ceux de mélancolie; ils existent et je pense qu’il ne faut pas les occulter.)

Je crois que l’on voyage dans un premier temps pour s’évader de notre quotidien. On espère et on rêve de quelque chose de nouveau. On imagine que cela nous fera grandir, nous ouvrira l’esprit sur le monde qui nous entoure et nous donnera davantage de confiance en nous.

Après, nous voyageons pour nous trouver. Ouvrir nos cœurs à la réalité et à la beauté de ce que le monde nous offre. Cela nous rappelle que nous sommes les seuls à nous imposer nos limites.
Puis nous voyageons pour apprendre. Être ouvert à de nouvelles façons de voir, vivre et simplement être. Ralentir le temps, ou voyager à travers lui et l’apprécier encore plus.
Mais il y a un moment, où, bien que tout soit parfait, que tout aille bien, la maison nous manque. Nos habitudes nous manquent. Notre famille nous manque. Se disputer avec son petit frère nous manque. Aller boire un cocktail avec notre meilleure amie nous manque. Tout simplement être dans sa « petite zone de confort » nous manque.
Ce n’est pas à cause de l’endroit où nous nous trouvons, ni la ville que nous visitons ou les gens que nous rencontrons. C’est en nous. Voyager seul nous ouvre des portes; des portes differentes d’un voyage entre amis, familles ou amoureux. Il est souvent plus facile d’aller voir les autres et vice versa. C’est en se retrouvant souvent dans des situations problématiques, comme comprendre et se faire comprendre par quelqu’un qui ne parle pas notre langue, oublier ses bagages (parfois ça, ça nous arrive aussi dans notre propre pays et il est toujours autant DIFFICILE de se faire comprendre..!!), résoudre un problème de machine à laver, une porte cassée, comprendre les horaires de bus (je ne sais pas ce qu’il y a avec les horaires de bus, mais personnellement dans tous les endroits où j’en ai fais l’expérience c’est d’une complication !!! ), comprendre et payer ses propres factures, se perdre et se retrouver…etc.
Mais je crois qu’il est important aussi de faire de ce sentiment de solitude une partie intègre de l’expérience. Voyager c’est connaître tout ces sentiments à la fois,  ceux de tristesse et de peur, comme ceux d’excitation et de joie.
 IMG_3513
IMG_3526
Et puis, chacun à sa manière, nous trouvons ce qui nous aide. Nous apprenons à devenir des caméléons, et a s’adapter dans chaque nouvel environnement ( c’est joli ça tiens ? Je suis un caméléon ! Ou presque..), a redécouvrir ce qui nous inspire; et le manque s’estompe petit à petit.
Je suis reconnaissante d’avoir la chance de réaliser des expériences comme celles-la. De connaitre des pays et des villes comme ceux-la. De rencontrer des hommes et des femmes comme ceux que j’ai rencontrés. Et c’est ça dont il faut se rappeler dans les moments de nostalgie. Car c’est ça qui nous fait vibrer et nous donne à chaque fois l’envie de repartir.
Oui; en voyageant seul, nous connaissons des hauts et des bas. Comme partout. Et parfois ce sentiment de solitude est omniprésent. A tel point que l’on se demande pourquoi sommes nous partis ? Mais, ce temps passé seul avec soi-même est ce qui nous apprendra le plus sur notre propre personne et notre force de caractère.
Puisque se perdre est la meilleure façon de se trouver, d’apprendre et de grandir. Ne dit-on pas que la vie commence à la fin de la zone de confort ? Et nous savons qu’une fois que l’on arrivera chez soi, on pensera déjà à la prochaine destination.. La vie commencerait-elle donc maintenant ?
 IMG_3496
IMG_3467 NY
IMG_7248
IMG_3404
IMG_3432 NY
Et vous, qu’est ce que vous en dites ? Avez-vous déjà fait des voyages seuls ? Si oui, avez vous connu ce « mal du pays » ?
lecieletlesetoiles
Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Fabienne dit :

    Caro

    Est-ce que tu vas pas avoir le mal de l autre pays?
    Très bel article !!!!!

    J'aime

  2. Daddy dit :

    Voyager permet de se decouvrir, d’apprendre a mieux se connaitre et d’ouvrir son esprit…
    Voyager te permet d’avoir de plus en plus d’experience afin d’etre plus fort ds la vie…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s